Tag Archives: vote

Fragilisation significative de la sécurité en Suisse

La Société Suisse des Officiers (SSO) prend acte que le peuple suisse a choisi avec son non à la loi sur le fonds Gripen de fragiliser la sécurité de la Suisse à moyen et long terme et de priver les forces aériennes des moyens nécessaires à l’accomplissement de ses missions. Les conséquences sont graves puisque de facto la Suisse ne peut plus assurer sa souveraineté et sa neutralité. En cas de non remplacement des 32 F/A-18 en 2025 la Suisse sera sans forces aériennes, donc sans armée. Lire la suite

La SSO dit OUI au Gripen et exige un budget de 5 milliards pour le développement de l’armée

A l’occasion de l’assemblée des délégués, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont voté unanimement en faveur de la loi sur le fonds Gripen qui sera soumise à la votation le 18 mai 2014. La SSO a aussi réitérés ses exigences de voir le budget de l’armée fixé à 5 mia dès 2016.
Outre le traitement des points statutaires, le Président a signé un accord d’amitié avec l’Union nationale des officiers de réserve et des organisations de réservistes (UNOR) française. Lire la suite

OUI au Gripen – Pourquoi encore une fois?

La votation sur la Loi pour le fonds Gripen – et pas simplement sur le Gripen lui-même – est à l’ordre du jour du débat public. Beaucoup d’arguments circulent de tous côtés et les questions de coûts et de sécurité vont certainement dominer. Mais n’existe-t-il pas d’autres arguments qui devraient être développés?
Contribution de Colonel EMG Marcus B. Graf, Vice-président SSO

Lire la suite

Sécurité d’abord….OUI au Gripen

Le 18 mai 2014, nous voterons sur la loi relative à la création du fonds d’acquisition du Gripen. Cette loi règle le financement de l’achat de 22 nouveaux avions de combat de type Gripen E comprenant également les accessoires, l’armement et l’infrastructure. Les avions suédois doivent remplacer 54 Tiger F-5 dépassés et dont l’arrêt de l’utilisation est imminent. Chaque année durant dix ans, 300 millions de francs seront versés dans un fonds spécial destiné à cet achat. L’argent émanera du budget ordinaire de l’Armée et ne constitue dès lors pas une dépense supplémentaire.

Lire la suite

Maturité et réalisme à l’Autrichienne en matière de politique de sécurité

Denis FroidevauxAinsi donc ce week-end quelque 60% des votants Autrichiens se sont exprimés contre la suppression de l’obligation de servir, donc contre une armée professionnelle.

L’Autriche se trouve dans une situation fort différente de celle de la Suisse, non seulement sur un plan historique mais aussi sur un plan géopolitique. Membre de la communauté européenne elle a conservé son statut de neutralité. Cette contradiction de fait démontre de manière on ne peut plus claire l’extraordinaire vide que représente l’Europe en matière de politique de sécurité, mais ça c’est un autre sujet. Chez les Autrichiens la volonté de déconstruire l’armée par les plus hautes autorités, Chancelier et Ministre de la défense s’est manifestée avec une rare détermination, soutenue en cela par une presse dont l’objectivité n’est apparemment pas la qualité première.  Lire la suite