Archives par étiquette : Conseiller fédéral

DSA 2020: en avant : marche!

Etant donné que dans son rapport d’enquête sur la défense sol-air (DSA), la délégation des Commissions de gestion est elle aussi parvenue à la conclusion qu’aucune raison valable ne justifie la suspension du projet DSA 2020, la Société Suisse des Officiers (SSO) demande au Conseil fédéral de remettre immédiatement en route ce projet. Les postes budgétaires qui n’ont pu être déclenchés en raison du retard pris doivent maintenant être approuvés en plus des investissements prévus. Continuer la lecture

La SSO exige un fond d’investissement pour l’armée

La SSO exige le respect de la décision du Parlement fédéral fixant à 5 mia le budget de défense dès 2016 et qu’une solution soit trouvée pour que les crédits non utilisés soient rendus au budget de l’armée ce qui passe par un fonds d’investissement de la défense. Continuer la lecture

Ca suffit!

La Société suisse des officiers (SSO) réagit avec indignation et incompréhension à la décision du Conseil fédéral de réduire le budget de l’armée de 100 millions dans le cadre du programme de consolidation et de réexamen destâches 2014. En effet, il y a à peine 5 mois, le Conseil fédéral a fixé un catalogue de prestations avec un effectif de 100‘000 hommes et déjà plafonné le budget de l’armée à 4.7 Mia (inclus la part Gripen), modifiant ainsi les conditions cadres posées par le Parlement. Faut-il rappeler au gouvernement que les militaires sont astreints au service et qu’ils aient de ce fait droit à une instruction adéquate et à un équipement suffisant ?

Le Conseil fédéral fait des économies au détriment de la milice et des cantons avec notamment pour conséquence de cette politique désastreuse la fermeture de places d’armes et d’aérodromes. La politique de sécurité du Conseil fédéral manque de cohérence, mettant ainsi à mal sa crédibilité et dénotant par là-même une attitude négligente sur le sujet. De plus, par cette décision, le Conseil fédéral fait fi des efforts fournis par l’armée en matière budgétaire, efforts qui ont permis la restitution de plus de 900 mio sur les trois dernières années. Continuer la lecture

Résolution adoptée par l’AD 2012

Le Conseil fédéral et le parlement sont responsables de la sécurité du pays dont les réalités ne s’arrêtent pas à des considérations purement financières et se planifient à 10 ou 15 ans. Ils doivent retrouver de la cohérence dans l’approche sécuritaire. La Société suisse des officiers demande la fin du démantèlement de la sécurité collective et surtout de l’armée. Le Conseil fédéral et le parlement doivent mettre à disposition des femmes et des hommes qui composent notre armée de milice les moyens écessaires pour assurer leurs missions. Il en va de leur sécurité et de leur crédibilité. Il en va aussi de l’avenir de notre armée, de notre indépendance et de notre liberté. La Société suisse des officiers continuera à s’engager dans ce sens. Continuer la lecture