Category Archives: Opinion

La SSO revendique au moins 70 avions de combat

Saint-Gall, le 30 mai 2017. – La Société Suisse des Officiers (SSO) considère que la recommandation du groupe d’accompagnement du groupe d’experts «Nouvel avion de combat » concernant la proposition d’acquérir seulement 30 avions de combat est malhonnête.. Avec un nombre aussi faible d’avions de combat, il est en effet impossible d’assurer une disponibilité de base crédible pour la défense aérienne. En émettant une telle recommandation irresponsable, on accepte que les forces aériennes ne remplissent plus leur mandat constitutionnel.  Lire la suite

Rapport sur la politique de sécurité 2016 – pas réussi!

Stefan-Holensteinde Col EMG Stefan Holenstein, président SSO

Le Conseil fédéral a présenté le nouveau rapport sur la politique de sécurité 2016 (RAPOLSEC 2016) à la fin août 2016. Malgré une consultation circonstanciée, ce rapport fait preuve de lacunes, tant au niveau d’une ligne argumentaire stricte que sur la transparence des principes de développement basés sur les décisions relatives au DEVA. La Société Suisse des Officiers considère que l’opportunité visant à conférer au RAPOLSEC 2016 un impact significatif n’a pas été saisie, sa valeur politique devant représenter au sein du Parlement plus qu’un accusé de réception.   Lire la suite

La SSO élit nouveau président

Stefan-HolensteinA l’occasion de leur assemblée, qui s’est tenue à Coire, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont élu Colonel EMG Stefan Holenstein en tant que nouveau président de la SSO.
Pour le surplus ils rejettent à l’unanimité le rapport de politique de sécurité 2016 et prennent position au programme de stabilisation de la Confédération. En outre la SSO exige que l’armée dispose de CHF 5 mia. par an dès 2018 pour mener à bien la réforme DEVA.  Lire la suite

La SSO approuve la prise de position sur l’armée

medienmitteilung_schnittA l’occasion de leur assemblée, qui s’est tenue à Locarno, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont approuvé à l’unanimité une nouvelle prise de position sur la politique suisse de sécurité et sur l’armée et sur son développement. La SSO salue et soutient aussi explicitement les changements que le Conseil des Etats souhaite apporter au message du Conseil fédéral sur le développement de l’armée (DEVA) lors de la session de printemps. La SSO a confirmé son exigence minimale d’un budget de l’armée de CHF 5 milliards sur plusieurs exercices budgétaires annuels, d’un effectif réglementaire de l’armée de 100 000 militaires au minimum et d’un maintien de l’armée de milice sur la base de l’obligation de servir. Le brigadier Denis Froidevaux a été réélu à la tête de la SSO pour un nouveau mandat d’un an. Lire la suite

Fond d’investissement pour l’armée

Denis FroidevauxLa SSO prend acte avec regret de la décision du CF pour réduire le budget de l’armée pour 2014 à 2016 de 800 mio. Compte tenu de la décision du souverain de refuser la création du fonds spécial Gripen qui prévoyait déjà pour 2015 et 2016 des premières tranches du budget de l’armée, nous déplorons que le Conseil fédéral ne prenne pas toutes les mesures pour donner à l’armée les moyens en suffisance pour combler les lacunes existantes. Nous exigeons le respect de la décision du Parlement fédéral fixant à 5 mia le budget de défense dès 2016.

Lire la suite

Prise de position au développement de l’Armée

Le 22 septembre 2013, le peuple suisse s’est prononcé clairement pour une armée de milice forte. Simultanément le Conseil fédéral a mis en consultation le message sur le développement de l’Armée (DEVA), alors que le parlement a récemment libéré les budgets pour l’acquisition d’un nouvel avion de combat.  Lire la suite

Résultats du deuxième sondage de la SSR

La SSO se réjouisse des résultats du nouvel sondage de la SRG-SSR: Aujourd’hui une majorité absolue de 63% rejette l’initiative.

L’électorat suisse a réalisé que l’abrogation du service militaire obligatoire est une attaque envers le système de milice. Une armée de milice volontaire serait confrontée à de massifs problèmes de recrutement et mènerait inévitablement à une professionnalisation de l’armée. Donc, l’initiative met en péril la sécurité du pays.

L’Autriche maintient le service militaire obligatoire

VSS_frL’Association pour une Suisse en sécurité, qui compte plus de 300’000 membres, se réjouit du fait qu’une nette majorité de la population autrichienne se soient prononcés en faveur du maintien du service militaire obligatoire. Elle se mobilise pour que les Suisses refusent l’initiative populaire du Groupe Suisse sans Armée visant l’abrogation du service militaire obligatoire en automne 2013. Lire la suite