Archives de l’auteur : Generalsekretär

Lettre d’information SSO I/20

Contenu
1.  Priorité 2020 de la SSO : OUI à l’acquisition de nouveaux avions de combat !
2.  Air2030 : trois messages-clés simples, prenants et émotionnels
3.  Assemblée des délégués de la SSO du 5 septembre 2020 à Burgdorf BE
4.  Accroissement de la pénurie d’effectifs pour l’armée
5.  Candidatures à la succession de l’actuel président de la SSO
6.  Dates à inscrire à l’agenda et remerciements

Continuer la lecture

L’armée entre renforcée dans la seconde moitié de 2020

Col EMG Stefan Holenstein, président SSO. ASMZ-édition 07-2020.

L’armée sort renforcée de la crise actuelle du coronavirus. Avec son déploiement dans le cadre de la COVID-19, elle a prouvé qu’elle est bien la seule réserve stratégique du pays. Pour la Société suisse des officiers (SSO), il convient maintenant de tirer les bons enseignements en matière de politique de sécurité et d’armée. Profitons de cette bonne situation de départ ! Continuer la lecture

Oui à la sécurité aérienne – Communiqué de presse : Etrange décompte des signatures de la part du GSsA

Berne, le 25.06.2020

Etrange décompte des signatures de la part du GSsA

La décision sur le remplacement de nos anciens avions de combat, qui sont en service depuis 1978 et 1996, sera prise le 27 septembre 2020. En effet, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), a récolté un nombre suffisant de signatures pour le dépôt de son référendum contre l’acquisition de nouveaux avions de combat. Contrairement à son annonce initiale de 90’000, seules 65’685 signatures ont été recueillies. Le GSsA utilise cette même technique avec ses arguments.

Continuer la lecture

Communication aux médias – Loi sur le service civil : une décision des plus regrettables !

Berne, 19 juin 2020 – La Société suisse des officiers (SSO) enregistre avec grand regret le rejet surprenant par le Parlement aujourd’hui de la révision de la loi sur le service civil (LSC). Cela signifie que le Parlement ouvre inutilement un chantier en remettant en question ainsi le modèle éprouvé de l’armée de milice, partant du système de milice. La SSO attend maintenant du Conseil fédéral et du Parlement qu’ils trouvent de nouvelles voies et solutions pour sortir rapidement de cette impasse.

La SSO est sidérée par la décision du Parlement de renoncer à la révision de la LSC au moyen de huit mesures. Cela confirme de facto que les jeunes Suisses ont le choix entre le service militaire et le service civil. La triade armée, protection civile et service civil, qui a fait ses preuves jusqu’ici, est de plus en plus déséquilibrée. Les deux organisations mobilisables au pied levé, l’armée et la protection civile, ont toutes deux fait leurs preuves lors de l’engagement CORONA en mobilisant chacune 5000 membres en quelques jours ; le service civil n’étant, quant à lui, en mesure de ne jouer qu’un rôle complémentaire dans ce déploiement initial. Avec la décision de ce jour, le problème de l’alimentation en effectifs de l’armée et de la protection civile va encore s’aggraver.

Mais, la SSO voit surtout dans cette décision la remise en question du modèle éprouvé de l’armée de milice, partant du système de milice en général, si envié par les pays étrangers. Le Parlement rouvre indirectement la discussion. Du point de vue de la SSO, cela signifie : geler l’ensemble et procéder à une analyse de la situation ! Nous attendons maintenant du Conseil fédéral et du Parlement qu’ils proposent de nouvelles solutions et options pour le maintien du service militaire obligatoire, en vertu de l’article 59 de la Constitution fédérale.

Oui à la sécurité aérienne- Communiqué de presse : Un vaste comité en faveur de la sécurité aérienne

Berne, le 17.06.2020

Un vaste comité en faveur de la sécurité aérienne

La décision sur le remplacement de nos anciens avions de combat, qui sont en service depuis 1978 et 1996, sera prise le 27 septembre 2020. En effet, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), a récolté un nombre suffisant de signatures pour le dépôt de son référendum contre l’acquisition de nouveaux avions de combat. Sous la direction de l’Association pour une Suisse sûre, un certain nombre d’organisations se sont unies autour du Comité pour l’acquisition de nouveaux avions de combat, qui se veut interpartis : le PLR, l’UDC, le PDC, le PBD, le PEV et les Vert’Libéraux, mais également les industries, l’Union patronale suisse, Aerosuisse, la Société suisse des officiers (SSO), AVIA – Association des officiers des Forces aériennes, l’Association de tir et l’Association pour une Suisse sûre participent tous à cette campagne.

Continuer la lecture

Qu’il en aille d’une crise sanitaire ou de défense aérienne, l’armée doit être prête à faire face !

Col EMG Stefan Holenstein, président SSO. ASMZ-édition 06-2020.

Avec la crise du coronavirus, l’Armée suisse a passé avec succès un stress test historique. Certes, il y aura des points à améliorer, mais le principal enseignement à tirer de cette crise sanitaire est qu’il faut rester prêt à faire face à toute éventualité. Il en va ainsi de la défense aérienne. La Société suisse des officiers (SSO) est prête pour la votation du 27 septembre 2020 sur les avions de chasse ! Continuer la lecture

Engagement CORONA 20 – L’armée de milice prouve ses qualités !

Col EMG Stefan Holenstein, Président Socitété Suisse des Officiers (SSO)

Sur la base de la décision du Conseil fédéral du 16.03.2020, l’armée a mobilisé environ 3000 militaires en service d’appui. Le Conseil fédéral peut même mobiliser jusqu’à 8000 personnes pour soutenir les autorités civiles. La Société suisse des officiers (SSO) note avec satisfaction que la mobilisation partielle a été un succès et que notre armée de milice a jusqu’à présent parfaitement rempli ses missions.

Continuer la lecture

Mesures immédiates contre la pénurie d’effectifs

Col EMG Stefan Holenstein, Président Socitété Suisse des Officiers (SSO) –
publié dans le numéro 02 – 2020 le la Revue Militaire Suisse RMS

L’armée est confrontée à un sérieux problème d’effectifs. Actuellement, la faiblesse des effectifs des CR constitue un vrai casse-tête pour quasiment tous les commandants de troupe. La Société suisse des officiers (SSO) a récemment pointé du doigt à plusieurs reprises ce problème. Notre appel aux responsables politiques est aussi clair que simple : il faut agir, sans délai.

Continuer la lecture