Communication aux médias – Loi sur le service civil : une décision des plus regrettables !

Berne, 19 juin 2020 – La Société suisse des officiers (SSO) enregistre avec grand regret le rejet surprenant par le Parlement aujourd’hui de la révision de la loi sur le service civil (LSC). Cela signifie que le Parlement ouvre inutilement un chantier en remettant en question ainsi le modèle éprouvé de l’armée de milice, partant du système de milice. La SSO attend maintenant du Conseil fédéral et du Parlement qu’ils trouvent de nouvelles voies et solutions pour sortir rapidement de cette impasse.

La SSO est sidérée par la décision du Parlement de renoncer à la révision de la LSC au moyen de huit mesures. Cela confirme de facto que les jeunes Suisses ont le choix entre le service militaire et le service civil. La triade armée, protection civile et service civil, qui a fait ses preuves jusqu’ici, est de plus en plus déséquilibrée. Les deux organisations mobilisables au pied levé, l’armée et la protection civile, ont toutes deux fait leurs preuves lors de l’engagement CORONA en mobilisant chacune 5000 membres en quelques jours ; le service civil n’étant, quant à lui, en mesure de ne jouer qu’un rôle complémentaire dans ce déploiement initial. Avec la décision de ce jour, le problème de l’alimentation en effectifs de l’armée et de la protection civile va encore s’aggraver.

Mais, la SSO voit surtout dans cette décision la remise en question du modèle éprouvé de l’armée de milice, partant du système de milice en général, si envié par les pays étrangers. Le Parlement rouvre indirectement la discussion. Du point de vue de la SSO, cela signifie : geler l’ensemble et procéder à une analyse de la situation ! Nous attendons maintenant du Conseil fédéral et du Parlement qu’ils proposent de nouvelles solutions et options pour le maintien du service militaire obligatoire, en vertu de l’article 59 de la Constitution fédérale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.