La SSO déplore la démission du commandant de corps Philippe Rebord

Communiqué de presse

Berne, le 4 avril 2019 – La Société suisse des officiers (SSO) déplore la démission surprenante et précoce du chef de l’Armée, le cdt C Philippe Rebord. Elle le remercie pour l’excellente et fructueuse collaboration ainsi que pour la confiance témoignée.

Il revient au commandant de corps Philippe Rebord le mérite d’avoir lancé avec succès la mise en oeuvre de l’importante réforme du développement de l’armée (DEVA). Il a aussi repris et fait progresser le plus important projet d’armement de ces prochaines années, l’acquisition de nouveaux avions de combat et d’un système de défense sol-air à longue portée.

Son départ anticipé laisse malheureusement en quelque sorte au milieu du gué le « changement culturel » qu’il a lui-même initié au sein de la direction de l’armée et de l’administration du DDPS. La SSO a hautement apprécié l’excellente et fructueuse collaboration avec le CdA sortant à fin 2019 ainsi que la confiance qu’il a accordée aux organisations de milice. Nous l’en remercions vivement et l’assurons de tout notre respect.

Pour sa succession, la SSO place la barre très haut en termes de personnalité, d’intégrité, de leadership et de communication, ainsi que de compétences sociales et professionnelles. La voie tracée par le cdt C Rebord devra être poursuivie, avec le flair politique ainsi que les capacités d’intégration et de travail en équipe indispensables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.