Les Délégués confirment leur appui au processus de réforme

Neuchâtel, le 17 mars 2018 – Les Délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont
donné samedi passé lors de leur assemblée annuelle la mission au Comité de finaliser
la réforme commencée il y a une année, en y intégrant la révision des statuts qui en
découle. Ils ont par contre délégué la poursuite des travaux sur la résolution
concernant l’approvisionnement en armements ainsi que son adoption à la
Conférence des présidents. Le Conseiller fédéral Guy Parmelin, Chef du DDPS, a
lancé un appel aux officiers en leur demandant de soutenir la décision du Conseil
fédéral du 9 mars 2018 concernant la défense aérienne et de diffuser son contenu au
sein de la population.

Le but qui consiste à améliorer l’efficacité de l’approvisionnement en armements n’est pas
contesté. La SSO a dès 2017 fixé ses revendications essentielles dans un document de
base. Armasuisse, en tant qu’autorité en matière d’armements, doit être suffisamment forte.
La Conférence des présidents va examiner le montant et le calendrier du plafond des
dépenses. Dans cette optique, le Président de la SSO, le Colonel EMG Stefan Holenstein, a
rappelé avec force le soutien de la société au budget de 8 milliards pour la défense de
l’espace aérien ainsi qu’au taux de croissance annuel de 1,4%, en grande partie pour le
remplacement des systèmes d’armes, décidés par le Conseil fédéral.
“J’ai besoin de vous, le pays a besoin de vous!”
Le Chef du DDPS n’est pas seulement venu pour remercier la SSO. Il a aussi clairement
formulé ses attentes envers les officiers, comme par exemple leur soutien au maintien d’un
système de milice durable, à l’obligation de servir et aux investissements prévus dans le
domaine de la défense aérienne. Les officiers sont des ambassadeurs crédibles. Ils peuvent
et doivent informer les citoyennes et les citoyens à propos des missions de l’armée et de son
rôle de protection. Le Commandant de corps Philippe Rebord, Chef de l’armée, a mentionné
avec conviction son rôle de responsable de la mise en oeuvre des décisions politiques. Il a
aussi mis avec insistance ce rôle en avant face à la Société des Officiers. L’armée a déjà
obtenu beaucoup, aussi grâce à la SSO. Les prochains défis ne pourront être maîtrisés qu’à
la seule condition de rester unis.

Leave a Reply