Monthly Archives: Octobre 2015

Mettre en concurrence service militaire et service civil est une erreur stratégique

denisSurvenue à la fin des années 80 la décriminalisation de l’objection de conscience constitue une étape clef dans l’évolution du modèle suisse en matière d’obligation de servir. Cette évolution s’est traduite le 17 mai 1992, lorsque plus de 80% des votants ont approuvé la nouvelle teneur de l’article 18 alinéa 1 de la Constitution fédérale en vertu duquel : Tout homme de nationalité suisse est astreint au service militaire. La loi prévoit un service civil de remplacement. C’est la naissance du service civil, qui aura permis de donner aux objecteurs de conscience un statut autre que celui de criminel ou de traître à la patrie, ce qui aura indéniablement constitué un avancée sur le plan des droits humains. A titre personnel je considère ce pas en avant comme fondé, judicieux et normal.
de Br Denis Froidevaux, président SSO, publié dans l’ASMZ 10/2015  Lire la suite