La SSO contre la directive de l’Union européenne sur les armes. Papier de synthèse

Berne, le 4 février 2019 – A la suite de la Conférence des Présidents qui a eu lieu le 26 janvier 2019 à Berne avec les sociétés cantonales des officiers et les sociétés d’officiers d’armes et de services, la Société Suisse des Officiers (SSO) confirme son opposition à un durcissement de la loi sur les armes, et donc à l’adoption de la directive de l’Union européenne (UE) sur les armes, sur laquelle le peuple suisse se prononcera le 19 mai 2019.

La SSO s’oppose à un durcissement de la loi sur les armes même si elle ne siège pas au comité de campagne. Elle apportera toutefois une contribution financière à la Communauté d’intérêts du tir suisse (CIT), qui a organisé le référendum. Les 40 organisations membres de la SSO demeurent libres de s’engager lors de la campagne de la manière que chacune estime appropriée.

Comme la SSO l’a déjà expliqué, la directive de l’UE sur les armes vise plus le propriétaire d’armes qui se conforme à la loi que les détenteurs et marchands d’armes illégales. En conséquence de quoi le but visé par la directive ne sera pas atteint. La loi suisse sur les armes, qui est libérale et qui répond au besoin du système de milice, serait donc inutilement restreinte. En clair, la directive de l’UE sur les armes ne diminuerait pas le risque terroriste en Suisse.

Lettre d’information SSO II/18

Contenu :
1. Achèvement de la grande réforme de la SSO
2. Importance croissante de la SSO
3. Journée centrale des aspirants à Bülach
4. La conseillère fédérale PDC Viola Amherd nouvelle cheffe du DDPS
5. Air2030 – En avant, marche !
6. DEVA – en bonne voie, mais l’urgence croît
7. Mise en consultation de la loi sur le service civil : que faire ?
8. Prière de prendre au sérieux la promotion des femmes au sein de l’armée
9. Assemblée des Délégués de la SSO le 16.03.2019 à Einsiedeln SZ
10. Échéances et remerciements

1. Achèvement de la grande réforme de la SSO
Après près de deux ans de réforme en profondeur de la SSO, réforme qui se compose de quatre sous-projets, trois d’entre eux ont été menés à bien. Nous avons un nouveau Secré-tariat Général en état de fonctionnement à Berne. Les finances sont entièrement assainies et renforcées. La fondation des officiers suisses a été entièrement restructurée et est opéra-tionnelle. Seul le dernier projet partiel fait défaut, à savoir la nouvelle structure et organisation de la SSO qui, par le biais d’une révision des statuts, va faire l’objet d’un vote définitif lors de l’Assemblée des Délégués (AD) du 16.03.2019. Nous sommes sur la bonne voie, d’autant plus que le Comité de la SSO, ainsi que toutes les SCO et SO spécialisées ont approuvé à l’unanimité le projet de statuts à l’attention de l’AD. Les modifications les plus importantes sont :
a. Réduction du Comité SSO à dorénavant 14 membres purement dédiés à une fonction spécifique.
b. Plus de compétences et ainsi d‘influence pour la conférence des Présidents, qui a dorénavant une fonction d’organe avec droit décisionnel (jusqu’à présent : unique-ment organe consultatif).

Continuer la lécture

« Viola Amherd peut changer l’image de l’armée »

Interview avec Col EMG Stefan Holenstein, Président de la SSO. Publié le 14 décembre 2018 dans Le Temps.

L’arrivée d’une nouvelle cheffe à la tête du Département de la défense enthousiasme les militaires. Président de la Société suisse des officiers, le colonel Stefan Holenstein s’exprime sur le sujet

Lire la suite

Referendum concernant la Directive de l’UE sur les armes : formulaires de signatures en ligne

L’enquête menée auprès de nos sections membres a révélé un solide appui  pour un soutien passif et moral (solidarité et sympathie) au référendum dans le but de réunir les 50 000 signatures afin que la population puisse s’exprimer par référendum à ce sujet.

Les sections membres peuvent donc demander des formulaires de signatures à la Communauté d’intérêts du tir suisse (CIT) et s’engager dans la récolte de signatures.

La SSO est convaincue d’avoir trouvé une solution pratique et raisonnable aux préoccupations légitimes des tireurs.

Les organisations membres peuvent, en suivant le lien suivant, télécharger le formulaire de signatures et le faire circuler. Des copies imprimées du formulaire seront également disponibles lors de la Conférence des présidents du 3 novembre 2018.

Nous vous remercions de votre contribution à la récolte de signatures.

www.eu-diktat-nein.ch/referendum

www.eu-diktat-nein.ch/fr/referendum

www.eu-diktat-nein.ch/it/referendum

Session d’automne 2018 : La SSO demande des corrections !

Communication aux médias le 6 septembre 2018

Le programme des Chambres fédérales prévoit pour la session d’automne, du 10 au 28 septembre, deux objets pour lesquelles la Société Suisse des Officiers (SSO) attend des corrections du Conseil national et du Conseil des États. D’une part, il s’agit du message sur I’armée 2018 et, d’autre part, de la modification de la directive de l’UE sur les armes.

Lire la suite

Lettre d’information SSO I/18

Contenu :
1. Séminaire SSO: Analyse de l’agenda de politique de sécurité
2. Prises de position
3. Deuxième Dîner officiel avec le CdA
4. Perspectives et délais

1. Séminaire SSO : Analyse de l’agenda de politique de sécurité
Les 29 et 30 juin 2018, le comité de la SSO s’est réuni à Paudex VD au bord du lac Léman pour son séminaire annuel. Il a traité des questions actuelles de politique de sécurité et de politique militaire avec des orateurs de renom. Le Cdt C Dominique Andrey, conseiller mili-taire du C DDPS, le div Claude Meier, chef de l’état-major de l’armée, le colonel EMG Gé-rald Vernez, délégué du DDPS pour la cyberdéfense et Christoph Hartmann, chef de l’or-gane d’exécution du service civil du DEFR, ont répondu à toutes nos questions.
Le Comité de la SSO a fixé comme suit les positions de la SSO :

Lire la suite

Résolution de la SSO sur l’armement

Communication aux médias du 21 juin 2018

La Société Suisse des Officiers (SSO) considère qu’un approvisionnement en armements adéquat et efficient est indispensable à la crédibilité de l’armée de milice de la Suisse. Elle s’est en conséquent constamment engagée, au travers de ses documents de synthèse, pour une organisation d’approvisionnement performante (armasuisse) ainsi que pour une base industrielle dans le domaine de l’armement qui soit concurrentielle au niveau interna-tional et donc capable de survivre. Les développements des dernières années ont par contre montré que ces revendications ne sont de loin pas réalisées : les réductions dans le domaine du personnel, les lacunes dans le domaine des capacités et des compétences, ainsi que des connaissances techniques insuffisantes et la remise en question permanente de moyens financiers urgemment nécessaires de l’Armée donnent une autre image de la réalité.

Lire la suite

Programme d’armement 2018 : pas de demi-mesures !

Communication aux médias du 1er juin 2018

Le Conseil des États a approuvé le programme d’armement 2018 en date du 31 mai 2018. A la grande surprise de la Société Suisse des Officiers (SSO), il a cependant émis des objections à l’encontre de l’achat de vestes de protection balistique visant à protéger les soldats et les cadres de notre armée de milice. Aux yeux du Conseil des États, seule la moitié des militaires devrait obtenir le nouveau système de protection. La SSO attend maintenant du Conseil national qu’il approuve la totalité du crédit de CHF 199 millions de francs.

Lire la suite