Engagement CORONA 20 – L’armée de milice prouve ses qualités !

Col EMG Stefan Holenstein, Président Socitété Suisse des Officiers (SSO)

Sur la base de la décision du Conseil fédéral du 16.03.2020, l’armée a mobilisé environ 3000 militaires en service d’appui. Le Conseil fédéral peut même mobiliser jusqu’à 8000 personnes pour soutenir les autorités civiles. La Société suisse des officiers (SSO) note avec satisfaction que la mobilisation partielle a été un succès et que notre armée de milice a jusqu’à présent parfaitement rempli ses missions.

Continuer la lecture

Mesures immédiates contre la pénurie d’effectifs

Col EMG Stefan Holenstein, Président Socitété Suisse des Officiers (SSO) –
publié dans le numéro 02 – 2020 le la Revue Militaire Suisse RMS

L’armée est confrontée à un sérieux problème d’effectifs. Actuellement, la faiblesse des effectifs des CR constitue un vrai casse-tête pour quasiment tous les commandants de troupe. La Société suisse des officiers (SSO) a récemment pointé du doigt à plusieurs reprises ce problème. Notre appel aux responsables politiques est aussi clair que simple : il faut agir, sans délai.

Continuer la lecture

Le message 2020 sur l’armée répond aux attentes

Oberst i Gst Stefan Holenstein, Präsident SOG

Le message sur l’armée 2020 répond aux attentes de la Société Suisse des Officiers (SSO). Pour la deuxième fois après les années 2017 à 2020, le Conseil fédéral soumet aux Chambres fédérales un plafond des dépenses de l’armée. Ce montant comprend 21,1 milliards de francs suisses pour les années 2021 à 2024. Continuer la lecture

Newsletter #1 Oui-Campagne Air2030

Les préparatifs en vue de la campagne pour l’acquisition de nouveaux avions de combat (dont le nom devra encore être défini lors d’une prochaine séance) progressent rapidement. Via cette newsletter, nous tenons à vous faire un point de situation de la campagne et à vous informer sur les étapes à venir. Au cours des prochains mois, vous recevrez régulièrement une newsletter afin de vous tenir informés de l’avancement de la campagne.

Continuer la lecture

Focale SSO 2020 : Centrée sur le OUI à la sécurité, OUI oux nouveaux avions de combat !

Col EMG Stefan Holenstein, Président Socitété Suisse des Officiers (SSO) –
publié dans le numéro 01 – 2020 le la Revue Militaire Suisse RMS

Le Conseil national et le Conseil des États veulent acheter de nouveaux avions de combat pour un montant maximum de 6 milliards de francs. Les milieux de gauche ont lancé le référendum contre l’arrêté de planification adopté lors de la session parlementaire d’hiver 2019. La votation populaire devrait se tenir le 27 septembre 2020. La Société suisse des officiers se concentrera donc prioritairement en 2020 sur la campagne visant l’acquisition de nouveaux avions de combat.

Continuer la lecture

Communiqué de presse – Oui à l’armée de l’air ! L’Alliance pour la sécurité combat le référendum du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA)

Berne, le 8 janvier 2020

Enjeu de taille, à l’automne 2020 : la Suisse se prononcera sur l’avenir de ses forces aé-riennes. Le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), emmené par le PS et les Verts, a lancé un référendum contre l’acquisition de nouveaux avions de combat. Leur objectif : em-pêcher l’armée de remplir son mandat constitutionnel. Une large Alliance pour la sécurité s’oppose, quant à elle, à cette tactique du salami. Cette alliance, dirigée par l’Association pour une Suisse sûre, se compose de représentants issus de différents partis politiques, de la société civile ainsi que d’organisations économiques, militaires et aéronautiques.

Continuer la lecture

Communiqué de presse – Arrêté de planification nouvel avion de combat – base posée pour 2020!

Berne, le 19 décembre 2019 – L’élimination de la divergence entre les décisions des Conseils au sujet de l’arrêté de planification pour l’acquisition de nouveaux avions de combat permet au processus politique de se poursuivre normalement en 2020. La Société Suisse des Officiers (SSO) considère que le cadre financier maximum de CHF 6 milliards et l’exigence de compensations à hauteur de 60 %, étendue à des domaines industriels civils de pointe ainsi qu’à des coopérations avec les instituts de recherche et les Hautes écoles, sont tous deux acceptables.

Continuer la lecture