Réflexion sur les valeurs des officiers

Stefan-Holensteinde Col EMG Stefan Holenstein, président SSO

Le jour de mon élection au poste de président de la SSO, j’ai déclaré que je souhaitait renforcer et développer la SSO pour en faire la voix des officiers suisses et une puissance influente en matière de politique de sécurité. Je n’ai incontestablement pas eu à me plaindre d’un manque de thèmes et d’occasions durant les quatre premiers mois de mon mandat. 

En effet, 2016 se révèle être une année exigeante en termes de défis importants et d’avenir quant à la sécurité et à la politique militaire. Citons notamment le vote final des Chambres fédérales sur le développement de l’armée (DEVA), l’alimentation personnelle, financière et matérielle de l’armée, le rapport sur le service militaire obligatoire, la suspension du projet d’armement BODLUV 2020, la préparation de l’évaluation d’un nouvel avion de combat, le rapport portant sur la politique de sécurité 2016 ou la nouvelle loi sur les services de renseignement.

C’est avec satisfaction que je constate que la SSO a eu un certain impact, non seulement en raison du travail effectué au sein du Comité, au secrétariat général et dans les groupes de travail, mais également grâce au soutien important des sociétés cantonales et locales d’officiers et des sociétés d’Armes. Nous sommes parvenus à nous établir comme organisation largement soutenue à l’échelle nationale, ouverte au dialogue, critique et constructive, au croisement de l’armée, de la politique, de la société et de l’économie.

J’ai trouvé nettement moins réjouissants les incidents survenus au début de mon mandat concernant les indiscrétions relatives au projet BODLUV et l’enregistrement secret d’un exposé du chef de l’armée dans le cadre d’un séminaire interne des officiers EMG. De tels événements finissent par nuire à l’ensemble des officiers. J’ai de même été peu satisfait de la discussion manquant parfois d’objectivité, menée par les partisans du référendum sur le DEVA.

C’est pourquoi, pour la suite de mon mandat, je souhaite rappeler les valeurs des officiers: le respect mutuel, l’ouverture d’esprit et la franchise les uns envers les autres, le sens des responsabilités pour les informations confiées et le soutien fidèle d’une décision prise. Ou pour employer les termes de la SSO: cultivons ensemble la crédibilité, le dévouement et la fidélité, nos valeurs qui font leurs preuves depuis 180 ans!

Leave a Reply