Le message du Général Guisan toujours d’actualité

19822_Archives-federale_BerneSamedi 25 juillet, une grande manifestation, orchestrée par la Société Suisse des Officiers (SSO) et le Canton de Vaud, s’est tenue sur la prairie du Rütli en présence de quelque 450 invités dont le président du Conseil des Etats, M. le Conseiller aux Etats Hêche, le Conseiller fédéral, M. Ueli Maurer, le chef de l’armée et les conseillères d’Etat, Béatrice Métraux (VD) et Heidi Z’graggen (UR), et du Président de la SSO le br Denis Froidevaux. Commémorant les 75 ans du rapport prononcé le 25 juillet 1940 par le Général Henri Guisan, cet événement s’interroge avant tout sur la Suisse d’aujourd’hui et de demain, ainsi que sur ses perspectives en matière de politique de sécurité et au rôle de l’armée suisse. 

Le 25 juillet 1940, le Général Henri Guisan, commandant en chef de l’armée suisse réunissait sur la prairie historique du Rütli l’ensemble des officiers exerçant un commandement dans les troupes mobilisées. Dans un contexte géopolitique tendu, le Général prononça son discours afin de redonner confiance à des officiers en plein doute. Une page se tourne alors : militaires et civils sont rassurés et ils savent désormais ce qu’ils ont à faire.

75 ans plus tard, une grande manifestation, orchestrée par la Société Suisse des Officiers et le Canton de Vaud, s’est déroulée sur la prairie du Rütli le 25 juillet. Réunissant quelque 450 invités issus du monde militaire, politique et privé de la Suisse entière, cet événement s’interroge sur la politique sécuritaire de la Suisse d’aujourd’hui.

Le contexte géopolitique actuel semble fort éloigné de celui de 1940. Pourtant, les valeurs évoquées par Guisan à savoir la volonté et la confiance conservent toute leur actualité. La Suisse d’aujourd’hui et de demain doit bénéficier d’une politique de sécurité crédible, anticipant et répondant aux risques et menaces d’aujourd’hui.

Dans son intervention le Président de la SSO a lancé un appel au Conseil fédéral et au Parlement de tirer les leçons du passé. En effet, en 2015 comme à la fin des années 30, la Suisse semble dans l’incapacité de percevoir les réalités liées aux menaces, induisant une forme d’impréparation à faire face aux défis sécuritaires actuels et à venir. La sécurité a un coût bien inférieur à l’absence de sécurité. « Investir dans la sécurité, c’est offrir un monde meilleur aux générations futures », a ajouté le président de la SSO. Il n’y a pas de développement sans sécurité, et il n’y a pas de sécurité sans une armée forte.
Le message transmis ce jour par trois jeunes officiers, dans leur langue maternelle, sur la prairie du Rütli, lieu mythique, invite à construire le futur afin de regarder l’avenir avec volonté et confiance, deux valeurs cardinales défendues par Guisan il y a 75 ans et aujourd’hui par la SSO.

Au terme de cette journée, les invités sont repartis avec le message du Général pour guider leurs futures actions : s’inspirer du passé pour concevoir l’avenir, voilà un beau défi!

» Informations et images additionnels

Renseignements

Brigadier Denis Froidevaux, Président de la SSO, +41 79 214 14 22
Col EMG Marcus B. Graf, vice-président, +41 79 670 86 16
Lt Col Stefano Giedemann, vice-président, +41 79 239 58 82
Maj Daniel Slongo, secrétaire général, +41 79 658 69 47

Leave a Reply