On peut s’habituer à la négligence

Soyons fiers d’avoir des journaux militaires indépendants comme l’Allgemeine Schweizerische Militärzeitschrift (ASMZ) en Suisse allemande, la Revue Militaire Suisse (RMS) en Suisse romande et la Rivista Militare Svizzera italiana (RMSI) au Tessin. On peut se reporter aux archives numérisées de la ASMZ, la RMS et la RMSI des discussions régulières et controversées sur l’armée, leurs concepts et leurs arrangements en Suisse.
Contribution de Col EMG Christoph Grossmann, président de la commission ASMZ

Plus de financement et une meilleure éducation étaient seulement possible en cas de danger; peu après il était voilé, la compréhension et la cohérence s’évaporaient aussi. Il y a une centaine d’années qu’un grand enthousiasme pour la guerre et l’application de techniques industrielles ont conduit à la destruction. Il y a septante ans qu’une guerre entièrement industrialisée a apporté la destruction totale. Dans ces deux guerres, la Suisse a réussit de ne pas être impliqué directement dans les troubles. La guerre des Balkans, le Proche-Orient en outre brûlant, le printemps arabe, des États fragiles en Afrique et des soulèvements populaires dans les pays d’Europe centrale suggèrent de ne pas abandonner les moyens militaires.

Ces crises se déroulent dans un environnement modifié. L’enquête multimédia est généralisé donnée: Il n’a jamais existé un tel réseau dense de reconnaissance et de commandement. Les États-nations sont impliquées dans les questions et les organisations régionales et mondiales. Ces réseaux ont pacifiée la sécurité de l’Europe occidentale de manière durable. Au regard de ces changements, il ne peut donc pas étonner qu’une structure agisse négligente après de longues périodes avec petits ajustements. Nous devons briguer de voir l’armée dans son contexte et à travers clarifier leur valeur. La ASMZ – Sécurité Suisse contribue avec nombreux auteurs et une équipe éditoriale investie à chaque mois de nouveau à identifier ces relations.

Leave a Reply