Conférence de presse du comité interpartis «Non à l’initiative sournoise contre la sécurité»

VSS_frLe comité interpartis «Non à l’initiative contre la sécurité» a lancé la campagne contre l’abrogation du service militaire obligatoire le vendredi, 9 août 2013. Le comité rejette cette initiative trompeuse. Le principe de milice et l’obligation de servir sont des facteurs essentiels à la réussite de la Suisse. Cette initiative est non seulement une attaque envers le modèle suisse mais également une grave remise en cause du système sécuritaire de notre pays. En réalité, la suppression de l’obligation de servir est une nouvelle tentative du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) d’affaiblir l’armée étape par étape afin de l’éloigner de la population pour finalement l’abolir intégralement. Plus d’information…

One thought on “Conférence de presse du comité interpartis «Non à l’initiative sournoise contre la sécurité»

  1. Pascal Kümmerling

    Une fois de plus le GSsA se montre fallacieux en matière d’argumentation, d’abord en affirmant que son initiative n’a pas pour but de supprimer l’armée, mais d’établir une meilleure égalité. Depuis des années le GSsA trouve que notre pays n’en fait pas assez en matière d’intégration, d’écologie et d’engagement social.

    Si le but était de garder l’armée et d’en finit avec l’obligation de servir, Le GSsA nous demanderait de voter sur la professionnalisation de l’armée, ce qui n’est pas le cas !

    Problème d’égalité, le GSsA devrait alors proposer que le service devienne obligatoire également pour les femmes, au lieu de prétendre que l’armée est sexiste !

    En voulant supprimer l’obligation de servir, le GSsA supprime également le service civil et la protection civile, hors, le service civil permet justement d’offrir de nombreuses prestations en matière sociales (hôpitaux, homes, garderies d’enfants) entraides à l’intégration, nettoyage des forêts, aide aux organisations caritatives. Qui assumera ces taches en cas de oui ? Plus personne !
    Qui assumera le rôle de la PC ? Personne !

    L’objectif du GSsA tout comme son argumentaire vise l’armée et la suppression de celle-ci en omettant volontairement de parler du service civil et de la PC.

    L’initiative du 22 septembre est basée sur le mensonge et met en danger notre sécurité, notre souveraineté ainsi que les nombreux engagements sociaux-éducatifs, dont nous avons besoins !

    NON le 22 septembre !

    Reply

Leave a Reply