L’Autriche maintient le service militaire obligatoire

VSS_frL’Association pour une Suisse en sécurité, qui compte plus de 300’000 membres, se réjouit du fait qu’une nette majorité de la population autrichienne se soient prononcés en faveur du maintien du service militaire obligatoire. Elle se mobilise pour que les Suisses refusent l’initiative populaire du Groupe Suisse sans Armée visant l’abrogation du service militaire obligatoire en automne 2013.

Le service militaire obligatoire a fait ses preuves en Suisse. La sécurité est la condition centrale pour la prospérité et la liberté dans notre pays, mais elle ne va pas de soi. En Suisse, la protection du pays et de la population est une tâche commune et solidaire de tous les citoyens. Il ne faut pas se leurrer: accepter l’initiative du GSsA aurait des conséquences qui dépasseraient largement le cadre de l’armée. C’est le système Suisse qui est visé; il s’agit en fin de compte du rôle que joue le citoyen par rapport à l’Etat. Le modèle actuel, basé sur le service militaire obligatoire, est avantageux, efficient et constitue une condition préalable pour du personnel qualifié. En effet, c’est grâce à notre armée de milice et à son obligation de servir que les cerveaux les plus brillants de Suisse mettent leur intelligence au service de notre pays, quels que soient leur classe sociale et leur secteur professionnel.

Grâce au service militaire obligatoire et au principe de milice, la taille de l’armée peut être adaptée de manière flexible aux besoins actuels et à la situation sécuritaire. En revanche, une armée de métier reviendrait cher et serait trop importante en période de paix et pas assez importante en période de guerre ou de crise. Une milice composée de volontaires est une illusion.

Les pays ayant abandonné le service militaire obligatoire sont aujourd’hui en partie confrontés à d’énormes pénuries de personnel et se voient obligés de recruter de la main-d’œuvre mal qualifiée, même en provenance de pays étrangers.

L’Association pour une Suisse en sécurité œuvre pour que les électrices et électeurs se prononcent à l’automne 2013 en faveur du principe de milice dans l’armée, un système basé sur le service militaire obligatoire, et votent NON à l’initiative populaire du Groupe Suisse sans Armée et des partis de gauche visant l’abrogation de ce service militaire obligatoire.

Communiqué de presse
L’Autriche maintient le service militaire obligatoire

Leave a Reply