La SSO salue le OUI du Parlement au DEVA

medienmitteilung_schnittLe Parlement assure avec son OUI le développement de l’armée (DEVA), les conditions cadres permettant une armée de milice crédible ainsi qu’une politique de sécurité apte à faire face aux menaces du monde moderne. Il donne à l’armée les moyens urgents de faire face de manière efficace aux enjeux sécuritaires actuels et futurs.  Lire la suite

La SSO élit nouveau président

Stefan-HolensteinA l’occasion de leur assemblée, qui s’est tenue à Coire, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont élu Colonel EMG Stefan Holenstein en tant que nouveau président de la SSO.
Pour le surplus ils rejettent à l’unanimité le rapport de politique de sécurité 2016 et prennent position au programme de stabilisation de la Confédération. En outre la SSO exige que l’armée dispose de CHF 5 mia. par an dès 2018 pour mener à bien la réforme DEVA.  Lire la suite

Le développement de l’armée franchi une étape décisive

Le Conseil national assure les conditions cadres pour une politique de sécurité crédible, apte à faire face aux réalités du monde moderne. Grâce aux corrections apportées au message du fédéral pour le développement de l’armée (DEVA), le Conseil national renforce l’armée de milice et lui assure les moyens pour faire face aux enjeux sécuritaires actuels et futurs.  Lire la suite

Mettre en concurrence service militaire et service civil est une erreur stratégique

denisSurvenue à la fin des années 80 la décriminalisation de l’objection de conscience constitue une étape clef dans l’évolution du modèle suisse en matière d’obligation de servir. Cette évolution s’est traduite le 17 mai 1992, lorsque plus de 80% des votants ont approuvé la nouvelle teneur de l’article 18 alinéa 1 de la Constitution fédérale en vertu duquel : Tout homme de nationalité suisse est astreint au service militaire. La loi prévoit un service civil de remplacement. C’est la naissance du service civil, qui aura permis de donner aux objecteurs de conscience un statut autre que celui de criminel ou de traître à la patrie, ce qui aura indéniablement constitué un avancée sur le plan des droits humains. A titre personnel je considère ce pas en avant comme fondé, judicieux et normal.
de Br Denis Froidevaux, président SSO, publié dans l’ASMZ 10/2015  Lire la suite

Avec une armée moderne contre les nouvelles menaces

denis

Br Denis Froidevaux

Faire face à un monde plus mobile, plus incertain, plus imprévisible implique une politique de sécurité crédible et une armée solide.

de Br Denis Froidevaux, président SSO, publié dans l’ASMZ 07/2015
Lire la suite

Le message du Général Guisan toujours d’actualité

19822_Archives-federale_BerneSamedi 25 juillet, une grande manifestation, orchestrée par la Société Suisse des Officiers (SSO) et le Canton de Vaud, s’est tenue sur la prairie du Rütli en présence de quelque 450 invités dont le président du Conseil des Etats, M. le Conseiller aux Etats Hêche, le Conseiller fédéral, M. Ueli Maurer, le chef de l’armée et les conseillères d’Etat, Béatrice Métraux (VD) et Heidi Z’graggen (UR), et du Président de la SSO le br Denis Froidevaux. Commémorant les 75 ans du rapport prononcé le 25 juillet 1940 par le Général Henri Guisan, cet événement s’interroge avant tout sur la Suisse d’aujourd’hui et de demain, ainsi que sur ses perspectives en matière de politique de sécurité et au rôle de l’armée suisse.  Lire la suite

Une alliance contre nature au conseil national remet en question le développement de l’armée de milice

Le Conseil national a, ce jour, remis en question la capacité de notre armée de milice à évoluer, à corriger ses lacunes, à s’adapter aux risques et menaces actuels et futurs et par ce biais a affaibli considérablement la sécurité nationale.  Lire la suite

VOLONTE ET CONFIANCE « Hier comme demain »

Flyer_Expo_HierCommeDemain_Chateau800

Depuis le 8 mai, le Château de Morges & ses Musées présentent une exposition inédite, commémorant le 75e anniversaire du Rapport du Rütli, prononcé par le Général Guisan le 25 juillet 1940. Prolongement de l’ouvrage rédigé par l’historien Jean-Jacques Langendorf, spécialiste de cette période, l’exposition VOLONTE ET CONFIANCE « Hier comme demain » met en lumière la situation particulière de la Suisse à ce moment critique de l’histoire, en tenant compte des évolutions politiques, militaires, diplomatiques et sociales. Fruits d’une initiative du Canton de Vaud, l’exposition et l’ouvrage font partie d’une opération globale de commémoration coordonnée et pilotée par le Service de la sécurité civile et militaire.

de Br Denis Froidevaux, président SSO, publié dans l’ASMZ 05/2015 

Lire la suite

La SSO approuve la prise de position sur l’armée

medienmitteilung_schnittA l’occasion de leur assemblée, qui s’est tenue à Locarno, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont approuvé à l’unanimité une nouvelle prise de position sur la politique suisse de sécurité et sur l’armée et sur son développement. La SSO salue et soutient aussi explicitement les changements que le Conseil des Etats souhaite apporter au message du Conseil fédéral sur le développement de l’armée (DEVA) lors de la session de printemps. La SSO a confirmé son exigence minimale d’un budget de l’armée de CHF 5 milliards sur plusieurs exercices budgétaires annuels, d’un effectif réglementaire de l’armée de 100 000 militaires au minimum et d’un maintien de l’armée de milice sur la base de l’obligation de servir. Le brigadier Denis Froidevaux a été réélu à la tête de la SSO pour un nouveau mandat d’un an. Lire la suite