Premiers résultats des travaux du groupe d’experts sur le nouvel avion de combat

6407_0056Lundi dernier, le Conseil fédéral a publié un rapport intermédiaire comprenant les premières conclusions et premières actions requises immédiatement pour ce qui concerne l’évaluation d’un nouvel avion de combat. Le Conseil fédéral requiert un premier crédit pour la planification, l’essai et les préparatifs de l’acquisition d’un nouvel avion, les travaux de préparation permettant une prolongation de l’utilisation de la flotte F/A-18 et le report temporaire de la mise hors-service de la flotte F-5 Tigre.  Lire la suite

Rapport sur la politique de sécurité 2016 – pas réussi!

Stefan-Holensteinde Col EMG Stefan Holenstein, président SSO

Le Conseil fédéral a présenté le nouveau rapport sur la politique de sécurité 2016 (RAPOLSEC 2016) à la fin août 2016. Malgré une consultation circonstanciée, ce rapport fait preuve de lacunes, tant au niveau d’une ligne argumentaire stricte que sur la transparence des principes de développement basés sur les décisions relatives au DEVA. La Société Suisse des Officiers considère que l’opportunité visant à conférer au RAPOLSEC 2016 un impact significatif n’a pas été saisie, sa valeur politique devant représenter au sein du Parlement plus qu’un accusé de réception.   Lire la suite

Pas de liberté sans sécurité – OUI à la Loi sur le Renseignement

La Société Suisse des Officiers soutient la nouvelle Loi sur le Renseignement et recommande au peuple de l’accepter dans les urnes le 25 septembre prochain. Il n’est possible d’user de nos libertés que dans un contexte garantissant notre sécurité. Lire la suite

Réflexion sur les valeurs des officiers

Stefan-Holensteinde Col EMG Stefan Holenstein, président SSO

Le jour de mon élection au poste de président de la SSO, j’ai déclaré que je souhaitait renforcer et développer la SSO pour en faire la voix des officiers suisses et une puissance influente en matière de politique de sécurité. Je n’ai incontestablement pas eu à me plaindre d’un manque de thèmes et d’occasions durant les quatre premiers mois de mon mandat.  Lire la suite

La SSO prend acte du rapport du «groupe de réflexion sur le système de l’obligation de servir»

Saint-Gall, le 8 juillet 2016 – La Société Suisse des Officiers (SSO) a pris connaissance du rapport du «groupe de réflexion sur le système de l’obligation de servir». Elle reconnaît le bien-fondé des pistes de réflexion et des propositions de modèles intéressants qu’il contient. La SSO plaide cependant pour que l’on résolve prioritairement et durablement les graves problèmes d’alimentation en effectifs de l’armée ainsi que ceux concernant son plein équipement.  Lire la suite

Marquer un temps d’arrêt n’est pas une (bonne) option

Stefan-Holensteinde Col EMG Stefan Holenstein, président SSO

En tant qu’officiers, nous apprenons que diverses variantes s’offrent à nous lorsque nous devons prendre une décision. Différentes approches permettent d’arriver au but. Si ces variantes sont mises en balance, le commandant opte pour une variante qui est ensuite appliquée.  Lire la suite

La SSO salue le OUI du Parlement au DEVA

medienmitteilung_schnittLe Parlement assure avec son OUI le développement de l’armée (DEVA), les conditions cadres permettant une armée de milice crédible ainsi qu’une politique de sécurité apte à faire face aux menaces du monde moderne. Il donne à l’armée les moyens urgents de faire face de manière efficace aux enjeux sécuritaires actuels et futurs.  Lire la suite

La SSO élit nouveau président

Stefan-HolensteinA l’occasion de leur assemblée, qui s’est tenue à Coire, les délégués de la Société Suisse des Officiers (SSO) ont élu Colonel EMG Stefan Holenstein en tant que nouveau président de la SSO.
Pour le surplus ils rejettent à l’unanimité le rapport de politique de sécurité 2016 et prennent position au programme de stabilisation de la Confédération. En outre la SSO exige que l’armée dispose de CHF 5 mia. par an dès 2018 pour mener à bien la réforme DEVA.  Lire la suite

Le développement de l’armée franchi une étape décisive

Le Conseil national assure les conditions cadres pour une politique de sécurité crédible, apte à faire face aux réalités du monde moderne. Grâce aux corrections apportées au message du fédéral pour le développement de l’armée (DEVA), le Conseil national renforce l’armée de milice et lui assure les moyens pour faire face aux enjeux sécuritaires actuels et futurs.  Lire la suite